C’est un m’aaskri qui va chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux. Une fois la coiffure terminée, le coiffeur lui demande : »je te mets du gel ou ce n’est pas la peine », et le m’aaskri lui répond : »mets moi snépalapeine ».

Un jour une ambulance a ramené un brulé aux urgences de l’hôpital. Après l’avoir examiné, le medecin est sorti de la salle de consultation et a demandé aux gens qui l’ont ramené (les pompiers) : il y a certes des brûlures mais aussi des ecchymoses, des bleus, des fractures,… que’est ce qu’il a au juste ?? Et l’un de ses copains répond : heureusement, que nous étions là au moment ou il à pris feu, nous nous sommes vite précipités vers lui pour l’eteindre à la pelle ».

C’est un petit oiseau tombé du nid et complètement gelé. Passe un fermier qui, voyant cette pauvre petite bête sur le point de mourir de froid, la dépose délicatement dans une bouse de vache. L’oisillon tout heureux se met alors à siffloter. Un renard l’entend, se dit « tiens, voilà mon dîner » et s’approche. Il retire le piaf de sa bouse, l’essuie et hop ! le gobe. Moralité : 1. Ce n’est pas parce qu’on te met dans la merde qu’on te veut forcément du mal. 2. Ce n’est pas parce qu’on te sort de la merde qu’on te veut forcément du bien. 3. Quand tu es dans la merde, ferme-la.

C’est un m’aaskri qui va chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux. Une fois la coiffure terminée, le coiffeur lui demande : »je te mets du gel ou ce n’est pas la peine », et le m’aaskri lui répond : »mets moi snépalapeine ».

Un m’aaskri et un oranais se sont recontré dans un café alors, l’oranais commande  » garçon ! … un Orangina STP », et le m’aaskri intrigué fait  » garçon… pour moi, un mascaragina !! ».

Un maaskri s’est rendu à Oran pour la première fois, et pendant son séjour il voit tout le monde avec des portables. Dés son retour à Maascar, il va voir ses amis et leurs dit « Ya djedkoum, Wahran gaa rahi m’serklia » ( ie : « la situation est grave à Oran, des flics en civil… il y’en a partout »).

On demanda à un maaskri, comment on dit une nedjma* en français. ( *nedjma = étoile). il répondit tout content : sous lieutenant !!